photos01photos03

«La poétique du mot et de l’image»,
ttexte accompagnant l’exposition Série 12 et œuvres récentes

Bibliothèque Alain Grandbois, Saint-Augustin,
du 17 septembre au 10 octobre 2004

Carol Poulin est né à Beauceville en 1947. Il vit et travaille à Saint-Augustin

Carol Poulin peint depuis plus de trente ans, depuis sa promotion à l’École des beaux-arts de Québec en 1971. Entre 1979 et 1989, il s’adonne à l’enseignement desservant divers ateliers et municipalités, dont Saint-Augustin. Aussi, il illustre des couvertures de livres et fut récipiendaire du Prix Albert Rousseau en 1990. Depuis 1982, parallèlement à sa peinture, il se consacre à la restauration de tableaux anciens et contemporains, contribuant ainsi à faire renaître certaines œuvres d’art voilées par la patine ou altérées par les aléas du temps.
 
 

Depuis le début de sa carrière, Carol ne se soucie guère d’être affilié à quelque groupe ou mouvement artistique que ce soit. Le peintre avouera toutefois que des artistes d’ici ont marqué son parcours comme Jean-Paul Riopelle, Jean Dallaire, Marc-Aurèle Fortin et Tom Thomson, associé au groupe des Sept, et des artistes d’ailleurs tels les Picasso, Dali et Magritte.

Miraculeuse, 41 x 41 cm, 2004

 
Au fait, l’artiste s’enrichit inconsciemment de tout ce qu’il voit. D’ailleurs, on décèle souvent dans le travail de Carol Poulin, des influences du courant surréaliste où la pulsion inconsciente se fait maître donnant lieu à une imagerie oscillant entre le réel et le fictif, comme c’est le cas dans la présente série de douze dessins au fusain réalisée sur une période de quatre ans.
 

Ici, la poésie des mots entre en osmose avec la poésie de l’image; l’écriture évoque l’immatériel répondant aux métamorphoses des formes et des images énigmatiques. En outre, le texte de l’artiste s’offre à nous comme une piste de lecture, mais nous pouvons aussi sonder nous-mêmes ces mystères…

Sans titre, huile sur panneau,
37 x 43 cm, 2003

  02